Des Hommes Inspirés, des Organisations Vivantes

Accueil > Secteurs > Santé, pharmacie, biotechnologie

Santé, pharmacie, biotechnologie

 

L’amélioration des soins et de la prise en charge des patients constitue un défi médical et politique majeur pour le XXIème siècle, qui va de pair avec une meilleure gestion des dépenses de santé.



 

Principaux clients :

Sociétés biopharmaceutiques :

  • Sanofi
  • Merck Serono
  • Pfizer
  • Pierre Fabre
  • Roche
  • Genzyme
  • Dômes Phama
  • Vétoquinol
  • ...


Sociétés de technologies médicales et diagnostic

  • Essilor
  • bioMérieux
  • Institut Mérieux
  • Guerbet Medical
  • Greatbatch Medical
  • Tornier
  • ...


Etablissements des soins :

  • CHU (AP-HP, HCL, CHU de Lille, Nantes, Grenoble, Dijon,  Montpellier…)
  • Cliniques (Générale de Santé, Capio...)
  • CLCC (Institut Gustave Roussy, Institut Curie, Institut de Cancérologie de l’Ouest, Centre Léon Bérard…)
  • Réseaux d’établissements non lucratifs et médico-sociaux (Mutualité du Rhône, ORSAC, ILVM, FCEs, Syneas, Fegapei)
  • ...


Centres et réseaux de recherche & innovation :

  • INSERM
  • CNRS
  • Lyonbiopôle
  • Eurobiomed
  • IRT Bioaster
  • Cancéropôle CLARA
  • Cancéropôle Ile de France
  • BioVision
  • ...


Pouvoirs publics :

  • Agences nationales (ANSM, INPES, CPAM, EN3S, UNI-HA…)
  • Agences régionales (ARS Rhône-Alpes, ARS Auvergne)
  • Universités (Montpellier, Grenoble, Nantes, Nice…)
  • Collectivités locales (Lyon, Marseille, Grenoble, Saint Etienne, Amiens...)
  • ...

 

La pharma ne fait plus bande à part

La recrudescence des maladies infectieuses et la croissance des pathologies chroniques constituent autant de défis permanents à relever pour les pouvoirs publics et les industriels de la santé. L’augmentation de la durée de vie et l’amélioration de l’accès aux soins contribuent aussi directement à la croissance des activités médicales. Ces différentes tendances conduisent à une augmentation mécanique des dépenses de santé, contraignant les pouvoirs publics à mettre en place des mesures spécifiques pour garantir l’équilibre des finances publiques.

Alors que les coûts de développement de nouveaux médicaments croissent de manière sensible et que les réglementations sont de plus en plus exigeantes, les industriels doivent pour leur part amplifier le montant de leurs investissements. Sur un marché particulièrement concurrentiel où l’époque des blockbusters semble révolue, les entreprises travaillent en permanence à la rationalisation de leur processus, à leur spécialisation et plus globalement à l’amélioration de leur performance. Ces démarches sont d’autant plus indispensables que le secteur se caractérise par des projets d’investissement de grande ampleur et par des cycles de développement particulièrement longs.

La création de valeur dans le secteur médical est conditionnée par la convergence de savoirs scientifiques et technologiques, l’intégration de produits et de services et le développement des compétences. Elle passe aussi par les interactions entre les centres de recherche, les industriels, les pouvoirs publics et les établissements de soins.

Les champs d’intervention

Les consultants d’Algoé interviennent auprès des principaux opérateurs du secteur de la santé :

  • Les sociétés biopharmaceutiques
  • Les sociétés de technologies médicales et diagnostic
  • Les établissements de soins, hôpitaux et cliniques
  • Les centres et des réseaux de recherche médicale
  • Les pouvoirs publics

Algoé dispose ainsi d’une expérience privilégiée de la filière santé et sciences de la vie, en particulier des interactions entre ses acteurs publics et privés.

Un large panel de compétences au service des acteurs de la santé

Pour relever ces enjeux de création de valeur, l’expérience d’Algoé dans le secteur de la santé nous permet de vous accompagner sur :

Table ronde de Biovision 2013 animée par Algoé sur les stratégies innovation.

 

 

haut de page